Massotherapie-Kinesitherapie-Orthotherapie

Savoir différencier la massothérapie, la kinésithérapie et l’orthothérapie.

Ceci est l’une des nombreuses questions à laquelle, j’ai eu l’occasion de répondre au cours de mes traitements.

Avouons-le, ce n’est pas toujours aisé de s’y retrouver.

Si vous aussi faites partie de ceux qui se sont déjà questionnés à ce sujet alors cet article est pour vous.

 

Différentes, mais…

Tout d’abord, puisque ces différentes formations sont complémentaires, l’une de l’autre, nous pourrions simplement considérer la massothérapie comme le niveau 1, la kinésithérapie comme le niveau 2 et l’orthothérapie comme le niveau 3, d’un long cheminement.

Le point commun principal étant évidemment : la thérapie par le massage

L’objectif : Maximiser le soulagement des douleurs musculo-articulaires et diminuer les effets du stress sur le corps

 

La massothérapie

 

massothérapie kinésithérapie orthothérapie 1

 

Le praticien en massothérapie y apprendra une technique que tout le monde connait bien : le massage suédois.

Cette étape est primordiale puisque la base d’un traitement efficace commence, bien sûr,  par un massage en profondeur afin de bien réchauffer la musculature des zones à travailler.

En règle générale, le massage suédois amènera des bienfaits sur la circulation des liquides corporels, sur les systèmes musculaires et nerveux ainsi que sur le sommeil et le stress.

Il pourra agir en prévention sur certaines problématiques et diminuera la fatigue musculaire et les courbatures.

 

La kinésithérapie

 

massothérapie kinésithérapie orthothérapie 2Une étape cruciale lorsque le massothérapeute veut se perfectionner en massage thérapeutique.

Les mobilisations musculo-articulaires seront le point essentiel lors de cette formation. Cela nécessitera du thérapeute qu’il possède une excellente connaissance de la mécanique du corps.

Aussi, le kinésithérapeute pourra compter sur une multitude de techniques qui lui permettront d’optimiser les résultats de ses traitements.

Parmis celles-ci, on peut parler de différentes méthodes de massages comme le lomi lomi, le flush massage, le massage spécialement adapté à la femme enceinte, le biocorporel et j’en passe. Sans oublier la grande diversité d’accessoires qu’il pourrait intégrer à ses traitements comme les ventouses, le moxa, le taping neuro-proprioceptif, les pierres chaudes, les huiles essentielles, les onguents thérapeutiques et bien plus encore.

Toutes ses connaissances lui permettront d’avoir des impacts importants sur les problématiques inflammatoires, la mobilité articulaire et sur la fibrose.

Il traitera avec efficacité, des problématiques communes telles que : l’entorse, les tendinites/bursites, les torticolis, les sciatalgies, le syndrome du tunnel carpien, l’arthrose, la cellulite etc.

L’orthothérapie

 

massothérapie kinésithérapie orthothérapie 3Étape combinant la massothérapie et la kinésithérapie, l’orthothérapeute est aussi un massothérapeute spécialisé en rééducation posturale.

En plus de posséder une excellente maitrise de tous les éléments mentionnés ci-haut, l’orthothérapeute rajoutera à son arsenal, des techniques comme l’étirement myofascial, l’isométrie/l’isoposture, les point-triggers/knaps ainsi qu’un nouvel éventail de mobilisations visant principalement l’ensemble du rachis.

En plus de procéder à des évaluations posturales, son travail visera les différentes chaines myofasciales ainsi que la musculature profonde (essentielle  au maintien postural et au bon fonctionnement respiratoire).

Il sera en mesure d’éliminer les blocages vertébraux, les blocages articulaires, les tensions musculaires et les pincements nerveux. Il pourra aussi identifier certaines dysfonctions organiques mineures et ramener une mobilité articulaire normale.

Sa spécialisation l’amènera à travailler sur des problématiques telles que, les déséquilibres posturaux, les D.I.M (Dérangement intervertébral mineur), l’insuffisance respiratoire, le blocage du diaphragme, les céphalées de tension, la scoliose etc.

Tout comme le kinésithérapeute, il procédera à une série de test afin de bien cibler la problématique à travailler. Il proposera aussi des exercices post-traitements, à pratiquer à la maison, afin de maximiser les bienfaits.

 

En conclusion

massothérapie kinésithérapie orthothérapie 4

Il est important de savoir qu’il existe une très grande diversité de formations continues. Ainsi, chaque thérapeute peut choisir celles qui corresponds aux traitements qu’il veut donner.

(Personnellement, je travaille avec beaucoup avec la techniques appellée: IASTM).

Ce qui implique que vous pourriez consulter plusieurs thérapeutes pour une même problématique et que chacun d’entre eux pourrait vous offrir un traitement de base similaire, mais utilisant des techniques très variées.

Après cette lecture, peut-être êtes-vous en train de vous demandez: quel type de traitement serait approprié pour vous?

Évidemment, nous ne savons pas toujours qu’elles sont les causes de nos douleurs. Par conséquent, trouver le bon professionnel n’est pas toujours chose facile.

Sachez donc qu’en début de séance, le thérapeute discutera avec vous de la raison de votre visite. Par la suite, il sera en mesure de vous proposer un traitement ciblé. S’il juge qu’il n’a pas les connaissances nécessaires, son professionnalisme l’amènera à vous orienter vers la bonne personne.

 

C’est donc sur ces lignes que vient se conclure cet article. J’espère qu’il aura su satisfaire votre curiosité sur cette merveilleuse profession.