La posture

Les impacts d’une mauvaise posture

 

Que ce soit à court ou à long-terme, les impacts d’une mauvaise posture sont bien réels et peuvent provoquer sur le corps, des situations problématiques qui peuvent devenir incommodantes au fil des années. D’où l’importance de faire le nécessaire pour y remédier, le plus tôt possible.

 

Certaines situations de la vie courante prédisposent aux défauts de posture. Par exemple : Une personne qui passe plusieurs heures par jour devant l’ordinateur. Une autre dont le travail nécessite d’être debout sur de longues périodes ou encore, des métiers qui obligent de passer de longs moments au volant d’un véhicule comme c’est le cas pour les camionneurs.

Des situations comme celles énoncées précédemment peuvent amener des modifications physiques tels que : La tête penchée vers l’avant, les épaules qui roulent vers l’avant, des courbures de la colonne vertébrale plus prononcées, des pieds orientés vers l’extérieur et j’en passe. Des modifications qui semblent anodines, mais qui peuvent entrainer un débalancement et des tensions sur l’ensemble du corps.

 

Prenons par exemple, quelqu’un aux prises avec une rotation interne des épaules (épaules qui roulent vers l’avant). Celle-ci amène une tension constante sur le derrière de l’épaule et sur l’omoplate qui à son tour créera des tensions sur d’autres muscles qui rejoignent la région cervicale. Résultat : de probables inconforts dans chacune de ces régions dus à un simple mouvement des épaules. Ce qui nous amène à un point important : L’évaluation de la posture.

 

Evaluation posturale

Lorsque vous ressentez un inconfort et faites le choix d’aller voir un kinésithérapeute ou un orthothérapeute (branche spécialisée de la kinésithérapie et professionnel postural), avant le soin, ce dernier devrait toujours procéder à une évaluation de la posture afin de bien cerner la problématique et de proposer un plan adapté.

 

Lors de cette évaluation, le thérapeute analysera plusieurs signes corporels distincts comme : la position des pieds, des genoux et des jambes, le bassin, les courbures de la colonne vertébrale, l’inclinaison du cou, l’élévation des épaules et même, la position des omoplates, des bras et des mains.

Certains se diront peut-être que de porter une attention à tous ces signes n’est pas vraiment nécessaire, mais pourtant..

 

 

Si l’on prend en considération que tout est relié et que l’on suit bien les chaines musculaires, dites-vous qu’une simple mauvaise orientation des pieds peut avoir des impacts jusque dans le cou, les épaules et les bras. Donc, si vous allez voir un thérapeute pour des douleurs à l’épaule, que vous êtes soulagé pendant quelques jours, mais que les douleurs sont récurrentes, il faudra donc envisager que la cause primaire vienne d’ailleurs comme d’un défaut postural, par exemple. Ce sera donc, cette cause qu’il faudra travailler afin de régler la cause dite : secondaire, qui est la douleur à l’épaule.

 

Conséquences d’un mauvaise posture

Outre les tensions musculaires, les défauts de posture peuvent apporter bien d’autres désagréments sur différentes structures du corps :

• On peut penser à la tendinite qui est une inflammation du tendon due à un frottement répétitif. Une mauvaise posture fera, très certainement en sorte, que le frottement sera accentué et rendra la récupération bien plus difficile.

• Pensons aussi à l’entorse qui se caractérise par une sur-extension d’un ligament. Un défaut de posture pourrait faire en sorte que certains ligaments soient continuellement, plus étirés qu’à la normale et donc plus fragiles advenant un faux mouvement.

 

• L’amplitude respiratoire qui est capitale pour l’organisme peut être, grandement limitée lorsque nous sommes aux prises avec des problèmes posturaux. Pour preuve, faites ce petit exercice : arrondissez le dos, roulez les épaules vers l’avant, penchez la tête et prenez une grande respiration. C’est fait? Maintenant, dos et tête bien droits, épaules vers l’arrière et reprenez une autre respiration. Vous voyez la différence? Avez-vous l’impression que l’on vous enlève un poids au niveau de la poitrine? Que vous avez une meilleure amplitude de mouvement ainsi qu’une plus grande entrée d’air?

 

  • Puisque les articulations pourraient être soumises à de plus fortes pressions, à long terme, vous pourriez-même souffrir d’une usure prématurée (arthrose).

 

Nous n’irons pas plus loin, car la liste pourrait continuer de s’allonger, vous vous en doutez bien! Vous savez aussi qu’une bonne posture est primordiale alors, même si ce n’est pas toujours évident, essayez d’y porter une attention particulière, autant au travail qu’à la maison ou en voiture. Si ce n’est pas suffisant, n’hésitez pas à voir un spécialiste afin de vous aider. Vous éviterez bien des désagréments et votre corps ne vous en sera que plus reconnaissant.