La fibrose tissulaire

La fibrose tissulaire ou «adhérences»

Lors d’un massage thérapeutique, le travail au niveau des adhérences que l’on pourrait aussi qualifier de « décollage tissulaire » est souvent nécessaire afin d’obtenir de bons résultats. Ceux qui ont eu l’occasion de faire appel à mes services savent probablement de quoi je parle puisqu’il est fort possible que j’aie eu à utiliser cette technique pendant leur massage.

 

Bien-sûr, il serait complexe de comprendre ce qu’est la  fibrose tissulaire sans avoir, au préalable, une petite idée de ce que sont : les fascias.

 

Les fascias

Pincé Roulé MDPPrésents un peu partout dans notre organisme, nous pourrions grossièrement comparer les fascias à des membranes ultra résistantes constituées de fibres élastiques qui s’entrecroisent. Participant à la nutrition des muscles et parcourus par bon nombre de nerfs ainsi que par des vaisseaux lymphatiques et sanguins, ils se retrouvent sous notre peau (fascias superficiels) et enveloppent chacune de nos fibres musculaires et de nos organes (fascias moyens et profonds).

 

Agissant comme une barrière physique entre les structures, ils permettent aussi, lors du mouvement, que les différents muscles glissent les uns sur les autres, grâce au liquide interstitiel qui en assure la lubrification.

 

 

Qu’est-ce que la fibrose tissulaire?

Conséquemment à diverses conditions (état de stress, tensions musculaires, mauvaise posture, réactions inflammatoires et j’en passe), il est très fréquent que la circulation soit entravée par endroits.  Durant l’absence de mouvement des liquides, certaines substances auront tendance à se cristalliser et à adhérer aux structures environnantes. Ces dernières seront, par la suite, enveloppées par de petites masses fibreuses qui finiront par prendre du volume et  se solidifier. Processus que l’on appelle : la fibrose tissulaire.

 

Évidemment, les nombreux fascias se trouvant dans cette zone se retrouveront coincés au travers de toutes ces petites masses. Cela viendra donc aggraver la problématique. Plus cette situation durera et plus les adhérences se répandront jusqu’à couvrir des zones entières.

 

Petite parenthèse : La fibrose peut se localiser un peu partout. Certaines zones, situées en plein carrefour lymphatique (comme la région cervicale ou lombo-sacrée) seront particulièrement à risque.

 

L’aspect symptomatique de la fibrose

                                  • Un épaississement, une perte d’élasticité et de mobilité de la peau.
                                  • De la douleur pouvant être très intense.
                                  • Une sensation de congestion voire d’enflure.
                                  • Des tensions musculaires et des problèmes posturaux.
                                  • Des troubles circulatoires et donc, un apport nourricier défaillant combiné à des problèmes d’évacuation des déchets métaboliques.
                                  • Certains mouvements du corps provoqueront de l’inconfort autour de la zone fibrosée.
                                  • Des compressions nerveuses pourraient même être au rendez-vous.

 

Autre fait à noter : si l’on suit le principe des chaines myofasciales (plusieurs muscles localisés à différents endroits et étant reliés par un fascia commun), une contrainte régionale sur un fascia amènera éventuellement des douleurs qui pourraient se projeter sur d’autres parties du corps.

 

En conclusion

Il est donc facile de constater à quel point la fibrose peut rapidement devenir très incommodante. Il devient impératif de l’éliminer. Heureusement, un massothérapeute expérimenté pourra facilement la localiser et par le biais de diverses techniques de décongestion manuelle ou par l’utilisation d’accessoires comme les ventouses ou IASTM «  Instrument Assisted Soft Tissue Mobilization »  qui ne sont que quelques exemples, il devrait, en partie ou totalement, être en mesure de remédier à la situation.

J’ai eu l’occasion de vous préparer une petite démonstration de la technique IASTM.

Vous pouvez la visionner en cliquant sur le lien suivant:

Démo IASTM

Pincé_Roulé_MDP

On comprend qu’un tel traitement peut, quelques fois, être inconfortable voire douloureux, pour la personne qui le reçoit. En revanche, son efficacité est non-négligeable. Les résultats peuvent être, très rapides.  A la fin d’une seule séance, nous pouvons déjà ressentir une sensation de relâchement de la zone atteinte. Un soulagement voire l’élimination quasi-complète de la douleur initiale causée par les adhérences.